Nous ne vous espionnons pas. D’aucune manière. Pas du tout. Jamais.

Quantité de sites Web essayent de savoir toutes sortes de choses sur vous, le plus possible. Pourquoi ? Cela participe à leur business. Des éditeurs de navigateurs ont eu la même idée. Cela vous surprend ?

Certaines applications observent le comportement de leurs utilisateurs, créent des profils, et revendent ces données à des annonceurs pour faire un petit profit. C’est la contrepartie qu’ils vous imposent pour utiliser « gratuitement » leurs services.

Vivaldi ne fait pas ça ! Très sincèrement, nous n’avons rien à faire de vos données.

Les sites que vous visitez, ce que vous saisissez dans le navigateur, vos téléchargements ne nous intéressent pas et nous n’y avons pas accès. Tout cela reste stocké localement sur votre machine, ou est chiffré si vous synchronisez ces données.

Nous n’avons aucune donnée à vendre.

Nous n’allons pas vous mentir. Bien sûr que ça serait bien d’avoir des informations sur votre manière d’utiliser Vivaldi (telles que vos fonctionnalités préférées). Mais plutôt que de récupérer tout ça bien sournoisement, nous pensons qu’il est préférable de simplement vous le demander directement. C’est dingue, nous le savons.

Comment compter nos utilisateurs sans les tracer

Comme n’importe quelle entreprise, nous avons besoin de savoir combien d’utilisateurs nous avons par ici (oui, c’est utile pour rester dans la course).

Pendant un temps, nous nous sommes basés sur une requête de comptage identifiant un utilisateur sur votre ordinateur. Cela nous permettait juste de savoir « C’est le même utilisateur que nous avions compté précédemment ».

Mais nous avons revisité le procédé. Cela constituait déjà trop d’information pour nous. Nous ne voulions pas récupérer quelque chose « d’unique » concernant votre machine.

Désormais, nous travaillons à une implémentation qui certes nécessite un peu plus de boulot, mais nous allons y arriver.

Nous écrivons cette partie du navigateur en C++ de manière à pouvoir la publier dans notre code source et ainsi vous permettre de vérifier que cette implémentation correspond bien à ce que nous déclarons.

Nous tronquons les adresses IPs que nous obtenons lors des requêtes de comptage et cela nous suffit pour vous localiser très approximativement dans le monde entier, ce qui nous aide à décider vers quels pays ou pour quelles langues nous orienter pour toujours améliorer votre expérience. Aussi, même si nous le voulions, nous ne pourrions pas vous identifier spécifiquement en tant qu’utilisateur.

Nous récupérons aussi la version de Vivaldi que vous utilisez, le type de votre microprocesseur, votre OS, et la résolution de votre écran. Rien de plus, en toute honnêteté.

Nous utilisons aussi quelques parties de code tierspour certaines fonctions utilisées dans le navigateur. Gardez ça en tête. Et pensez-y toujours quand vous installez des extensions.

Pourquoi avons-nous intégré un bloqueur de traqueur ?

« 76 pourcents des sites Web contiennent des traqueurs Google cachés. »

Vous avez remarqué que nous faisions régulièrement campagne contre le pistage indésirable et contre la collecte massive de données. Mais évidemment, cela n’a pas arrêté la prolifération du pistage sur le Web. Au contraire, leur nombre a explosé. Le Web est toujours truffé de millions de traqueurs.

Aussi, nous avons intégré notre bloqueur de traqueurs, directement au sein du navigateur. Il vous protège des innombrables ruses de pistage qui vous tracent aux quatre coins du Web pour vous soutirer vos données personnelles.

Bien que nous fassions tout pour que le bloqueur de traqueurs soit parfaitement efficace, il pourra toujours exister quelques sites Web qui arriveront à le contourner. Si vous en découvrez un, pourrez-vous les signaler à DuckDuckGo ou EasyPrivacy de notre part ? Nous utilisons leurs listes et leur faisons confiance pour les mises à jour.

Donc oui, nous construisons Vivaldi sans aucune once de violation de la vie privée.

Combien d’application peuvent-elles se targuer de ça ?

Plus d’informations :

Comment nous comptons nos utilisateurs
Comprendre l’activité réseau dans Vivaldi
Politique de respect de la vie privée de Vivaldi
1 million de manière de vous l’approprier

Merci de télécharger le navigateur Vivaldi !

Ouvrir le fichier et commencer.

Le navigateur Vivaldi vous protège des traqueurs, bloque les publicités indésirables et vous donne un contrôle total grâce à ses fonctionnalités natives.

Merci de télécharger le navigateur Vivaldi !

Une fois le fichier .apk installé, les mises à jour ne seront pas automatiques. Pour rester bien informés des dernières mises à jour disponibles, nous vous recommandons vivement de vous inscrire à notre Newsletter ou notre Flux RSS.